Diagnostic Déchet

Hormis les obligations légales définies dans le décret du 31 mai 2011, le diagnostic déchets peut être réalisé dans le cadre d’une démarche de chantier vert.

Le rapport de diagnostic déchet est à la fois un outils pour préparer l’opération de démolition ou de réhabilitation et pour suivre la bonne gestion des déchets en mettant l’accent sur le pourcentage de revalorisation.

En amont du projet le diagnostic déchets sert à :
- chiffrer le coût lié au traitement des déchets
- estimer le nombre de rotations de bennes et de camions nécessaires à l’évacuation hors site des déchets
- à donner des informations sur le gisement de gravats potentiellement révalorisable pour des besoins de remblaiement ou de couche de fondation de remblaiement

Ainsi c’est un precieux outils qui vous donne des éléments sur l’empreinte environnementale de votre chantier et vous permet également de connaître le potentiel revalorisable, ce dernier cas est particulièrement intéressant dans l’optique de chantiers sur une ZAC qui vise à accueillir un eco-quartier par exemple.

Pour les entreprises de travaux, le diagnostic déchet permet :
- d’avoir une meilleure connaissance de la structure générale du bâti et des points particuliers
- de confronter leur propre estimation de déchets générés au cours du chantier
- de connaître l’emplacement des déchets dangereux afin de prendre les mesures de sécurité adéquates
- d’avoirs les contacts des principaux exutoires à proximité du chantier

Pour le suivi des travaux et en particulier dans le cadre d’un suivi serré sur le plan environnemental, le diagnostic déchet permet :
- de donner une référence de départ sur le gisement de déchets
- de choisir les entreprises en fonctions des propositions de revalorisation de chacun
- d’estimer hebdomadairement l’avancement et permettre un bon suivi des déchets

En fin de travaux, le diagnostic déchet vous permet :
- de remplir l’obligation réglementaire de déclaration du CERFA 14498 auprès de l’ADEME dans les six mois après la fin des travaux

Nous réalisons également cette prestation d’analyse et de synthèse des bordereaux d’élimination des déchets fourni par les entreprises de travaux.

 

Intervention sur site

Après l’étude des documents transmis par la maîtrise d’ouvrage, nous intervenons sur site pour réaliser notre mission.

Notre tâche consiste à réaliser les métrés des différents matériaux de la constructions afin d’estimer le tonnage produit pour chaque typologie de déchet.

Nous réalisons également des sondages à l’aide d’outillage léger afin de déterminer les épaisseurs et le type de cloisonnement ou d’isolation par exemple.

Dans les cas où les sondages ne sont pas réalisables (conditions de sécurité, absence de repérage amiante, milieu occupé…), nous donnons une estimation en nous appuyant sur les indices observés sur site (plenum, gaine technique, sous-sol,…) et notre base de données qui contient les épaisseurs standards des différents composés de la construction.

 

Démolition et déconstruction sélective

La déconstruction sélective est l’ensemble des étapes permettant de réaliser l’opération globale de démolition.

Les grandes phases sont :
- pré-curage des encombrants
- désamiantage
- curage des éléments non inertes
- démolition (mécanique à la pelle, par écrêtage traditionnel ou à l’aide de mini-engins,.. )
- évacuation et élimination des déchets et gravats ou concassage sur site des inertes
- remblaiement et remise en état

La démolition est donc une étape de la déconstruction sélective. La déconstruction dont les étapes sont ordonnées à l’inverse de la construction permet un tri des déchets à la source.

Le tri effectué tout en amont s’organise de façon plus efficace en présence du diagnostic déchet qui localise et précise les différents type de déchets.

Les commentaires sont fermés.